Stèle de Cosquer-Braz

propriété privée                                              situer dans Google Earth (cliquer)

Coordonnées géographiques : 48°35'15.24"N    4°34'30.68"W

Dimensions : H.: 1,15 m l.: 0,40 m
Matériau : granite
Décor : deux croix sont gravées en creux, sur le flanc de la stèle et sur le plat du haut.

"Stèle pré-chrétienne, christianisée à une époque indéterminée, vraisemblablement assez ancienne, par suite de la forme pattée des croix gravées : VII iè au XI iè siècle sans doute."  (Castel & Tugores, Inventaire Régional)

Vue en 1979 : (photo Y-P Castel)
vue en 1979 (photo Y-P Castel)

A l'entrée d'une propriété privée, stèle à quatre pans en tronc de pyramide allongé. Petites croix pattées, en creux, sur le plat du sommet et sur l'une des faces.
Moyen-Age.

dessin d'Y-P CASTEL (1979)  dessin de René LE VERGE

Les deux croix maltées sont encore visibles, l'une sur la face supérieure, l'autre sur la face Sud.
Sur cette dernière on pourrait voir un cercle sous la croix, d'où l'hypothèse parfois d'une croix "ansée". (Cf : dessin de René LE VERGE ci-dessus)

Détail des croix :

" La stèle d'1,20 m se trouve incluse dans le mur du chemin d'accès à une cour de ferme, mur qui a été partiellement démoli pour ménager un passage entre la maison neuve et l'ancienne. Trois des faces de la stèle sont donc visibles. D'après la fermière, cette stèle aurait servi, autrefois, de support de croix (une vieille croix cassée se trouve effectivement dans la cour de la ferme) "

(extrait du livre "Les stèles de l'âge de fer" par Marie-Yvane DAIRE & Pierre-Roland GIOT)


Hypothèse peu vraisemblable, au vu des supports de croix que nous connaissons par ailleurs.
En revanche, le fait que la stèle comporte un symbole sur sa face supérieure semble indiquer que cela devait être visible pour un cavalier, juché bien plus haut qu'un piéton.

Bernard LE BEC est plus affirmatif et plus précis :
"stèle marquée aux armes de Du Dresnay, commandeur (en 1443) de l'ordre des Hospitaliers de Saint Jean de Bazlanan en Plouvien, elle même dépendant de la Commanderie de la Feuillée."

(Recherche sur la chapelle ''saint Jean-Baptiste'')