Carte du groupement "île Cézon" (CE)


Groupement défensif codé (???) selon le plan de l'organisation Todt.
 

"L'île compte 7 postes individuels d'observation et de mitrailleuse dits "Tobrouk" et un "Tobrouk" pour tourelle de char. Les soldats en poste dans ces Tobrouk peuvent être armés par une mitrailleuse (Maschinengewehr) de type MG34 ou MG 42. Couronnant le parapet au nord, une casemate en béton est encore armée de son canon antichars de marque Skoda tandis qu'au sud une casemate de type 623 pour mitrailleuse lourde est enchâssée dans le rempart. Certains blockhaus sont des constructions semi-permanentes dits "Feldmässigen Ausbaustand" ou "Verstärkt feldmäßig" (1 à 1,5 m d’épaisseur de béton armé) d'autres, des constructions permanentes dits "Ständigen Ausbaustand" (2 m et plus d’épaisseur de béton armé) : type 621, 623 par exemple. La garnison de l'île Cézon est évaluée à une cinquantaine de soldats en juin 1944.

L'île Cézon (28 000 mètres carré environ) outre sa tour d'artillerie, sa caserne vaubanienne et son front bastionné du 19e siècle compte 17 blockhaus et de nombreuses tranchées."   (source : Bretania)

Entretenu par l'Association Cézon

 

Vue d'ensemble :

 

 Ouvrage "XX" : tour d'artillerie

 Ouvrage "XX : caserne vaubanienne

 Ouvrage "XX" : 

 Ouvrage "XX" : 

 Ouvrage "XX" : 

 Ouvrage "XX" : 

 Ouvrage "XX" : 

 Ouvrage "XX" : 

 Ouvrage "XX" : 

 Ouvrage "XX" : 

 Ouvrage "XX" : 

 Ouvrage "XX" : 

 

 Ouvrage "XX" : 

 

 Ouvrage "XX" : 

 

 Ouvrage "XX" : 

 

 Ouvrage "XX" : 

 

 Ouvrage "XX" : 

 

 Ouvrage "XX" : 

 

 Ouvrage "XX" :