Chapelle ND de Troubirou (disparue)

Situer cette chapelle dans Google Earth

Coordonnées géographiques :    48°33'47.42"N      4°30'46.96"O

 

Autrefois la plus célèbre, détruite au XIXè (1819)

Elle datait vraisemblablement du XVième siècle. En 1651 le Seigneur de Kerbabu, Ollivier de Bellingant l'agrandit et obtint de l'évêque l'autorisation d'y enterrer des membres de sa famille, un des privilèges octroyés habituellement à l'église paroissiale.

En 1654, il disputait même à celle-ci sa primauté légitime en fondant à Troubérou une grand-messe. D'ailleurs de 1767 à 1776, l'église paroissiale menaçant ruines, la chapelle de Trobérou , bien que beaucoup trop petite, servira d'église paroissiale.

Mais au début de la Révolution elle tombe en ruines et ses pierres serviront à la rénovation de la chapelle voisine de Saint Sébastien . La statue gothique en Kersanton de Notre-Dame de Trobérou est conservée à l'église de Lannilis. Dans l'enclos reste une imposante fontaine gothique du XVI ième siècle dont l'eau passait pour miraculeuse, et une vieille table d'autel, provenant peut-être de l'ancienne

Historique détaillé par Yves NICOLAS

 Historique dans le BDHA de 1919 (page 66 et suivantes)

 

La statue de ND de Troberou, aujourd'hui visible dans l'église de Lannilis :

statue

 

Témoignage d'un ancien riverain :

"L'autel de Troubirou se trouvait dans le fond du placître, parallèlement à la clôture, et dans un énorme roncier il y avait encore des restes de la croix ainsi que 2 statues qui avaient dû être sorties de leur place (sur la croix il y avait des trous d'insertion au bout des branches horizontales). Cela reste dans ma mémoire malgré le temps passé, je suis né en 1930 et mes grands-parents habitaient Kerveur où j'ai passé une partie de mon enfance."       André BERDER

 

Activité actuelle :

Un Pardon est encore parfois organisé.

pardon

 

Pardon