Chapelle de Saint Julien (disparue)

privé

 

   

 

Non répertoriée dans le "Répertoire des églises et chapelles du diocèse". Probablement disparue à la Révolution. Position exacte inconnue. Chapelle privée ?

Quelques vestiges subsistent au lieu-dit Kergonval, tout proche.

Un linteau :

linteau

Inscription "St Julien" surmontée d'un crucifix.

 

Une statue de moine : Photos en noir & blanc de 1965, en couleur de 2009.

"Sur le site de St Julien, vers 1950, une ''boule'', dépassait de terre. Un coup de pelle et plus de tête, elle est partie en morceaux. Le reste sera déterré, la tête reconstituée avec un ciment moderne. Comparer la avec photo d'origine..." (source : habitants de Kergonval interrogés par Bernard LE BEC)

Armoiries portées par le moine : 3 coquilles, un croissant. "Peut-être la famille Le Moine qui blasonnait "d'argent à trois coquilles de gueules (rouges) au croissant de même en abîme". Abîme, c'est-dire au centre. L'attribution aux Lemoine est fort vraisemblable. Ceux-ci étaient possessionnés dans la région (on les trouve au Traon à Plouguerneau, leur écu est sur le calvaire) (source : Y-P. CASTEL)

De plus, en 1460, Morice Symon de Troménec se marie avec Marguerite le Moyne. On trouve alors aussi le blason le Moyne en pignon et à l'intérieur de la chapelle de Troménec.(source : Bernard LE BEC)

 

Autre vestige de la chapelle :


Une date à gauche 1558-1658 ?

Une croix, victime du remembrement, non référencée, mais située non loin du site.