Chapelles de Landéda

Abbatiale de N.-D des Anges

  • Imprimer

propriété privéeSituer cette chapelle dans Google Earth

Coordonnées géographiques :  48°35'46.38"N    4°34'10.64"W

pdf_35la fiche de l'abbaye dans l'Inventaire Régional (16.2 Mo)

 

La chapelle de l'Abbaye des Anges fait partie des plus grandes chapelles de Bretagne. Elle mesure en effet 27,30 m de long et 7,10 m de large.
Elle tombe déjà en ruines en 1914 : toit écroulé et végétation qui l'envahit. Seuls les murs et le pignon Est sont encore debout. Au fond se trouve une salle qui a pu servir de salle capitulaire (salle de réunion de l'Abbaye).

Baie septentrionale en plein cintre. Encadrement en granite gris. Remplage en kersanton noir à grain fin, déposé durant la réfection en 2011.

 

Clichés d'Yves-Pascal Castel en 1979 :

Arrière-choeur (mur nord)                  arrière-choeur (mur sud)                porte des fidèles


                 porte sud                         vue intérieure (mur nord)                   vue intérieure (mur nord)

                  élévation est                         élévation nord                         élévation sud (arrière-cheour)

La façade Nord est généralement la moins élaborée, mais pas ici. Sans doute à cause de la proximité du rivage, attirant ainsi immédiatement - et favorablement - les regards : selon cette hypothèse il s'agirait d'une question de prestige.   (Louis Chauris) 

Comparaison entre 1979 et 2004 :

Aspect général en 2004 :

En 2004 de nombreuses pierres jonchaient le sol de la chapelle principale et de la salle capitulaire attenante (à l'Est).
Un pignon de cette dernière nous semblait particulièrement menacé par les coups de vents hivernaux car plus vraiment relié aux autres murs.

Par ailleurs, cette chapelle se dresserait sur un ancien lieu de culte (source manquante), nouvel exemple de la récupération des cultes païens lors de la christianisation, dont des vestiges affleurent encore sous la chapelle.

Vues anciennes : 

 

Niche principale dans l'abbatiale :

ruines_chapelle

IMG_0903

 

Niche abbatiale où se trouvait une statue de la Vierge Marie, désormais dans l'église au bourg de Landéda

 

 

 

 

 

Les enfeus de l'abbatiale :

Un des enfeus de la chapelle, aux armes des du Chastel, a été remployé tardivement comme partie haute d'une porte dans l'un des anciens bâtiments conventuels. (Louis Chauris)

Selon Georges MENUT , d'autres enfeus portent le lion des Tromenec'h et le pélican des Coum.
La_chapelle_102-0298_IMGIMG_0908

 

Enfeu subsistant. L'autre, qui lui faisait face, a été retiré pour venir orner l'entrée Ouest du bâtiment A de l'abbaye.

 

 

 

IMG_0909

 

 

 

Emplacement de l'enfeu retiré.

 

 

 

 

Héraldique dans l'abbatiale :

A l'intérieur de la chapelle, seuls les entourages des baies et la corniche sommitale sont en pierres de taille (granite gris). Sur l'appui d'une de ces baies sont sculptées les armes des du Chastel. Une porte cintrée en granite gris offre aussi les mêmes armoiries. (Louis Chauris)
Ci-dessous les armes des du Chastel ainsi qu'un blason martelé, rendu illisible.

 

 

Vases acoustiques : 

Présence de nombreux vases acoustiques sur les parois intérieures, presque tous hélas brisés. (Louis Chauris)

 Ils sont environ une centaine, de forme sphérique ou d'amphores. Presque tous brisés par vandalisme au cours de la longue désaffection des lieux.


 

L'abbatiale dans son environnement (en 2007) :

Les ouvertures de l'abbatiale (en 2007) :

Les niches de l'entrée nord (en 2007) :

Ces niches ont été ornées de statues le 25 avril 2011 : cliquer ici

 

La restauration de l'abbatiale

  

20120823_telegramme_abbaye

Article 16.09.2015

 

 

Avril 2011 : mise en place de nouvelles statues

Un article spécial est consacré à cet évènement (cliquer ici)