Chapelle Ste Illuminate à Kerouartz

privéSituer cette chapelle dans Google Earth

Coordonnées géographiques :      48°34'55.06"N    4°30'10.42"O

 

 

Chapelle privée consacrée à Saint Antoine jusqu'au début du XVIII iè siècle au moins, puis à Sainte Illuminate.

chapelle Kerouartz

 

Mentionnée dans le BDHA de 1919 :

BDHA Illuminate

Hypothèse hasardeuse et non étayée.

Il est en revanche possible d'affirmer que la chapelle était déjà là en 1533 puisqu'on y retrouve les armes du seigneur d'alors :

sablière Kerouartz

 (Michel MAUGUIN - Armoiries visibles à Kerouartz)

Tout manoir digne de ce nom possédant sa chapelle, il n'est pas déraisonnable de penser qu'une chapelle a même existé à cet endroit dès la construction du manoir. À la construction du château actuel (fin de la guerre des Ligues), la chapelle a peut-être été embellie. 

 

 

Hypothèse de l'origine du nom selon Albert BOSSARD ("Lannilis, coeur des Abers", page 19) :

 

 

Etude plus approfondie qui donne la véritable origine :

Cette histoire commence à l'automne 2006, quand Annick Carraës participe a l'inventaire du patrimoine religieux de Lannilis. 

Ce reliquaire était poussiéreux, et pendant son nettoyage on s'est aperçu qu'il possédait un ''tiroir'', contenant documents et reliques dont la description sera faite par le Père Y.P. Castel, lui seul étant habilité a traduire les textes liturgiques écrits en Latin. L'étude fera l'objet d'une parution dans le bulletin de la société archéologique du Finistère, Tome CXXXVI, Année 2007

 

(Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, Tome XXXVI, pages 72-75)

En résumé, la chapelle est encore désignée "St Antoine" en 1703, époque où Rome offre le reliquaire de Sainte Illuminata au marquis de Kerouartz. Etrangement, c'est un os de hanche qui est offert et c'est un morceau de tibia qui est enregistré à l'arrivée par l'évêque du Léon... 

Fin XVIII iè : don du reliquaire au trésor de l'église St Pierre et St Paul.

 

 

Cartes postales anciennes :

 

Une chapelle encore active :

Des Pardons y sont encore parfois organisés.
article 28 août 2007